Thrombophilie, causes et symptômes d’une anomalie qui met la grossesse en danger

Perché non bisogna mai sottovalutare i sintomi della trombofilia

Dépistage pour la détection de thrombophilie est nécessaire dans un certain nombre de circonstances, notamment lorsque des facteurs de risque liés à de mauvaises habitudes ou à l’héritage sont en jeu.

Thrombophilie, symptômes

Le thrombophilie est constituée par une anomalie de la la coagulation du sang ce qui augmente le risque de thrombose. De nombreuses personnes sont touchées par cette anomalie mais, la plupart du temps, elle n’entraîne une thrombose qu’en présence d’autres facteurs de risque. La survenue d’épisodes liés à la thrombose implique l’utilisation d’un la thérapie anticoagulante…visant à éviter la répétition des mêmes.

Pendant la grossesse, le sang a tendance à coaguler encore plus.afin de réduire la possibilité de saignement pendant l’accouchement. Toutefois, d’autre part, cette inclinaison peut favoriser le risque de formation de caillots, définis comme caillots. Le risque en question augmente encore en présence de facteurs acquis au fil du temps ou de facteurs héréditaires qui déterminent une prédisposition thrombophile.

La thrombose peut toucher des artères ou des veines. Le thrombose artérielle peut provoquer une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. Pour les femmes enceintes, elle augmente le risque de thrombose veineuseElles affectent principalement les jambes (généralement l’une des deux), ce qui implique un sentiment de tension, de douleur et gonflement.

Gonflement pendant la grossesse : 6 gestes pour lutter contre la rétention d'eau

Si de tels symptômes apparaissent, vous devez consulter votre médecin immédiatement, car les conséquences peuvent être très dangereuses. Il s’agit notamment deembolie pulmonaireavec des symptômes initiaux très généraux, qui passent parfois inaperçus, tels que la fatigue et les difficultés respiratoires.

Thrombophilie : dépistage ad hoc

Lo le dépistage des maladies thrombophiliques est donnée par une série de tests permettant d’évaluer si les facteurs de coagulation sont dans la norme ou non. Ce dépistage est effectué simplement au moyen d’un test sanguin traditionnel, mais doit comprendre l’analyse de facteurs spécifiques tels que : la protéine C, l’antithrombine, la protéine S, la mutation G20210A, la résistance à la protéine C activée et/ou le facteur V de Leyde, la prothrombine, l’homocystéine, les anticorps antiphospholipides. Toutefois, le médecin prescrira en détail ce qui est nécessaire.

Pour celles qui ont l’intention de commencer une grossesse, il serait bon de se soumettre à cette projection avant qu’elle ne commence, afin d’avoir une évaluation préalable des facteurs et des éléments associés à la coagulation.

Bien entendu, pour certaines catégories de femmes, le dépistage avant la grossesse est encore plus nécessaire. Il s’agit des femmes qui ont déjà eu des épisodes de thrombose veineuse (ou avec des parents proches qui en ont souffert) ; les femmes qui ont eu les avortements récurrents ou ont eu une la mort du fœtus in utero dans une grossesse précédente ; et, là encore, les femmes qui, dans une grossesse précédente, ont connu des épisodes gestosi o preeclampsia ou Le syndrome HELLP (une forme particulière de prééclampsie), le détachement ou le déplacement du placenta o retard de croissance du fœtus.

Thrombophilie et thrombose pendant la grossesse

thrombophilie-pieds

Comme mentionné précédemment, au cours de la le sang de la grossesse a tendance à coaguler davantage. Ce mécanisme, qui s’accentue au cours du dernier trimestre ainsi que dans les premières semaines suivant immédiatement l’accouchement, est tout à fait naturel et vise à prévenir et/ou à limiter le risque d’hémorragie pour la mère.

Outre les facteurs héréditaires, d’autres aspects peuvent augmenter le risque de thrombose pendant la grossesse. Il suffit de penser à l’obésité, en particulier si elle est liée à une augmentation excessive poids pendant les neuf mois ; à la sédentarité ; au vieillissement, car plus on vieillit, plus le risque tend à augmenter ; au tabagisme.

En outre, pendant la grossesse, il peut y avoir thrombose placentaire ce qui entraîne la formation de caillots dans le placenta car le sang ne peut pas circuler.

Thrombophilie, les risques pendant la grossesse

Selon une étude réalisée par un groupe de gynécologues de l’université de Manchester, les femmes atteintes de thrombophilie héréditaire ou acquise courent un risque accru de subir des complications précoces ou tardives pendant la grossesse, telles que naissance prématuréeLe décollement placentaire, l’avortement, la prééclampsie, le retard de croissance du fœtus, la mort in utero du bébé.

Par conséquent, la prévention est fondamentaleCela se fera principalement par un meilleur contrôle des facteurs de risque, en intervenant sur ceux liés aux mauvaises habitudes (mauvaise alimentation, tabagisme, etc.) et en effectuant le dépistage décrit ci-dessus.

Article original publié le 17 septembre 2018

Pour continuer votre lecture voici quelques articles similaires

Pas encore de commentaire, ajoutez le votre ci-dessous!


Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *