Qui sont les bébés arc-en-ciel, ou les bébés arc-en-ciel

Chi sono i bambini arcobaleno e perché si chiamano così

Après la perte la célébration de la vieaprès la douleur, un triomphe des couleurs qui unit la terre et le ciel.

Ils sont les « enfants arc-en-cielLes femmes qui ont été victimes d’un avortement ou d’une mort périnatale sont ainsi appelées à témoigner de la l’espoir d’une renaissance après une période difficile.

Qui sont les enfants de l’arc-en-ciel

Le terme « bébé arc-en-ciel » désigne les bébés nés après une grossesse interrompue, une fausse-couche ou après la mort d’un nouveau-né. Impossible pour la mère d’oublier cette perte, mais vous pouvez envisager le lendemain avec confiance.

En témoignent les clichés pris par la photographe JoAnn Marrero pour Jessa Lynnoriginaire du Connecticut, qui prétend avoir eu six avortements…après la naissance du premier enfant, avant de pouvoir mener à bien une nouvelle grossesse.

Une histoire qui n’est pas isolée : en Italie, par exemple, on estime que les fausses couches chaque année sont de l’ordre de 15 % du total des grossesses.

Pourquoi s’appelle-t-on ainsi

Les enfants de l’arc-en-ciel représentent un nouvelle phase dans la vie d’une mère et une famille qui a subi une perte : ils viennent après la pluie et la tempête et ils apportent de nouvelles couleurs, mais ils n’effacent pas les deuil soit la douleur qu’il s’est croisé lui-même. Elles aident à regarder vers l’avenir, comme en témoignent certaines mères qui ont donné naissance à un « bébé arc-en-ciel ».

C’est le cas de Jessa Lynnqui a dit avoir plusieurs fausses couches avant qu’elle ne termine sa grossesse avec succès.

Avant l’expiration du délai Jessa et son mari Kevin Mahoney ils se sont tournés vers le photographe JoAnn Marreroqui ont créé un décor spécial pour représenter un moment si particulier de la vie du couple, qui ont voulu célébrer la nouvelle vie qui s’annonçait mais aussi les grossesses non menées à terme. Jessa a écrit sur Facebook :

La perte d’un enfant vous pousse vers un chemin sombre et solitaire et il en va de même pour les problèmes deinfertilité. Après avoir perdu six enfants et traversé un parcours douloureux, je suis fier de porter ce… bébé arc-en-ciel.

Photo : JoAnn Marrero

Le témoignage des mères arc-en-ciel

Il existe de nombreuses histoires de mères qui ont essayé, ou qui essaient, d’avoir un bébé après une perte. Jannie Hill, tel que rapporté par Daily Maila donné naissance à sa fille Harper Grace après quinze ans de tentatives infructueuses et cinq fausses couches, et a choisi de célébrer la joie de l’arrivée du bébé arc-en-ciel par une série de photographies.

Photos : La nouvelle agence

Il y a quelques années, la photographe Alex Bolen, surfant sur Internet pendant sa grossesse, est tombée pour la première fois sur la définition de l' »enfant arc-en-ciel » et a décidé de raconter l’histoire de quelques mères qui avaient vécu la douleur de la mort d’un enfant.

Il a ensuite réuni un groupe de six personnes ».mères arc-en-ciel » et a traduit la délicatesse et la douceur du moment en une série de photographies. Le post publié sur Facebook avec des photos de Bolen, publié en 2016, est vite devenu viral, et reçoit encore des dizaines de commentaires et témoignages.

Un arc-en-ciel, écrit Alex Bolen

C’est la promesse de la lumière après la pluie, de calme après les tempêtes et de joie après la tristesse, de paix après la douleur et d’amour après la perte. Un enfant arc-en-ciel est né après une perte. Ces mères n’ont que six ans, mais elles sont des millions à subir cette perte chaque jour. Certains en parlent, d’autres gardent le silence.

L’arc-en-ciel, explique le photographe, veut être un message de espoir pour les mères qui traversent la même période douloureuse afin qu’elles ne se sentent pas seules.

Pour continuer votre lecture voici quelques articles similaires

Pas encore de commentaire, ajoutez le votre ci-dessous!


Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *