Que faut-il manger au cours du troisième trimestre de la grossesse ? Les conseils du nutritionniste

Cosa mangiare nel terzo trimestre di gravidanza? I consigli della nutrizionista

Avec l’arrivée de troisième trimestre de la grossesse la plupart sont passés et le date d’accouchement s’approche. Le fœtus continue de grandir, les muscles se développent, les poumons gagnent de plus en plus d’autonomie et son cerveau est totalement similaire à celui d’un nouveau-né. En outre, il continue à moveSucez votre doigt, donnez un coup de pied et percevez de plus en plus clairement les sons venant de l’extérieur.

En attendant, il commence à préparer une réserve de graisse pour faire face au monde extérieur. Les nutriments du fœtus proviennent comme toujours de la mère, donc même dans cette phase, il est essentiel de s’alimenter de la meilleure façon possible en choisissant soigneusement les nourriture.

Troisième trimestre de la grossesse : que faut-il manger ?

Dans cette dernière phase de développement, les besoins caloriques de la mère augmentent d’environ 450 Kcal par jour. Les besoins en protéines, mais aussi en fer et en certaines graisses (oméga 3), que la mère peut consommer grâce à une alimentation équilibrée, augmentent avant tout.

Le viande est une bonne source de protéines que l’organisme assimile facilement, mais sa consommation doit être associée à quelques astuces : limiter au maximum la viande trop grasse, en préférant la viande blanche (poulet, dinde, lapin) par rapport au rouge (vache, porc, agneau, veau) et s’assurer qu’il est toujours bien cuit.

Comme alternative à la viande, vous pouvez consommer légumineuses (haricots, pois chiches, pois, lentilles, fèves) qui, associés aux céréales, offrent des protéines complètes de haute valeur biologique.

Une autre source importante de nutrition est la poissonqui, en plus du fer et des vitamines, fournit du DHA, un type d’oméga 3 qui favorise le développement du cerveau du fœtus. Dans certains cas, l’apport de l’élément est également recommandé sous forme de compléments. Les poissons cuits à la vapeur ou en ragoût, pas trop assaisonnés et épicés, en particulier la sole, le cabillaud, le merlu, la truite, etc. sont à préférer.

Une excellente alternative est œufsLe jaune d’œuf (la partie rouge) contient une bonne quantité de vitamines et de minéraux. La consommation d’œufs doit cependant être limitée, car ils contiennent également des matières grasses : la limite recommandée est deux œufs bien cuits par semaine.

Et pour terminer fromages…préférant les maigres pour éviter les excès de graisse et de cholestérol.

Quels sont les changements au cours du dernier trimestre de la grossesse ?

À ce stade de la grossesse, il peut augmenter le fatiguele corps est affecté par la croissance de l’utérus et le mouvement des organes et du système digestif ralentit.

De nombreuses femmes essaient de fréquenter brûlures d’estomac également en raison de la pression exercée par le fœtus sur l’estomac. Manger peut donc être plus fatiguant, et c’est pourquoi il peut être utile de faire des petits repas légers et fréquents et ne pas s’alourdir avec des plats particulièrement élaborés, copieux ou gras.

Au cours du dernier trimestre de la grossesse, lala prise de poids d’une part, et une plus grande sédentarité d’autre part, peuvent conduire à une augmentation de la pressionqui provoque une gêne et un gonflement des jambes.

Troisième trimestre de la grossesse : conseils diététiques

C’est également pour cette raison que nous recommandons limiter l’apport en selqui augmente la rétention d’eau, et notamment de hydrater autant que possible, en buvant au moins un litre et demi d’eau par jour (deux seraient mieux) pour accompagner une bonne consommation de fruits, riches en sels minéraux et en vitamines.

Comme dans toute grossesse, il est également bon d’éviter la consommation alcool et de limiter autant que possible l’absorption de substances excitantes, comme le thé et le café.

Alimentation des infirmières : quoi et en quelle quantité ? L'avis de l'expert

Pendant ladernier mois de grossesse le fœtus est formé et se prépare à traverser le canal de naissance. Afin de gérer au mieux le moment présent, il est utile de continuer à soigner votre alimentation, même en demandant conseil à votre médecin.

De nombreuses femmes enceintes se voient prescrire des suppléments afin d’assurer l’approvisionnement en vitamines et minéraux nécessaires à la croissance, mais ils ne peuvent être compris comme des alternatives à une alimentation saine.

Même au cours du dernier trimestre de la grossesse, une l’activité physiqueEnfin, si le médecin ne le déconseille pas, il favorise l’équilibre psychophysique de la future mère.

Article original publié le 16 janvier 2019

Pour continuer votre lecture voici quelques articles similaires

Pas encore de commentaire, ajoutez le votre ci-dessous!


Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *