L’échographie de croissance fœtale : à quoi ça sert ?

"Come sta crescendo il mio bambino?" La risposta dell'ecografia di accrescimento

Le compte de la semaines de grossesse Elle commence le premier jour de la dernière menstruation, lorsque la conception n’a pas encore eu lieu. Cette méthode permet d’établir la date de la grossesse, mais est bien sûr sujette à approximation. Et, en outre, parmi les craintes des futurs parents, la bonne la croissance fœtale dans l’utérus est, pendant la grossesse, l’une des plus fréquentes. La croissance est contrôlée périodiquement, et au cours du troisième trimestre ce qu’on appelle l’échographie. Expliquer le Dr. Nico Comparatif:

L’le moment de la grossesse est calculé simplement en comptant les jours à partir du premier jour de la menstruation et en les convertissant en semaines (bien qu’en faisant cela, on « charge » le fœtus 14 jours de plus que son âge réel). Le résultat obtenu est défini période anamnestique (l’période d’échographie Elle est plutôt établie sur la base de la taille réelle de l’embryon-fœtus calculée par échographie). Cette valeur suppose un cycle de 28 jours avec une ovulation de 14 jours. En réalité, la durée du cycle et le moment de l’ovulation sont très variables et il est peu fréquent qu’ils soient constants. Étant donné que l’ovulation représente l’éclatement du follicule avec l’écoulement de l’ovule, on peut comprendre qu’une anticipation ou un retard de quelques jours de cet événement puisse être responsable d’une période anamnestique plus ou moins longue, respectivement, en raison d’une variation du moment de la conception (lorsque le spermatozoïde rencontre l’ovule et qu’un embryon est formé).

Comme la datation de la grossesse depuis la dernière menstruation n’est pas totalement fiable, unel’échographie dans les premières semaines de gestation (généralement vers la huitième semaine) pour mesurer la taille réelle du fœtus et éventuellement rétablir la date présumée de la livraison. Expliquer le comparatif :

En l’absence de maladies telles que des menaces d’avortement ou des anomalies chromosomiques, un embryon plus petit que prévu sera souvent le résultat d’une ovulation retardée (et donc et non un retard de croissance) et vice versa, si la taille de l’embryon était supérieure à celle calculée à partir de la date de la dernière menstruation.

Échographie de croissance fœtale

Au début de la gestation pour déterminer la taille du fœtus la distance entre le sommet et le sacré est mesurée, puis, à mesure que la grossesse progresse, d’autres paramètres seront pris en compte. Ce sera également le cas pour la « politique de l’UE ». l’échographie que vous faites au cours du dernier trimestre de la grossesseentre la 30e et la 34e semaine de gestation. Ajouter un comparatif :

Au cours des premières semaines, on mesure la distance vertex-sacré de l’embryon. Au cours de la grossesse, le diamètre bipariétal (distance entre les oreilles) (DBP), la circonférence crânienne (CC), la circonférence abdominale (CA) et la longueur du fémur (FL) sont mesurés. À partir de la moyenne de ces mesures, l’appareil à ultrasons calculera l’ère des ultrasons qui seront comparés avec les antécédents médicaux, qui devraient idéalement coïncider le plus possible. Il existe également des tableaux dans ce sens. Parfois même une erreur d’un millimètre en prenant la mesure peut entraîner une variabilité de quelques jours dans l’âge de l’échographie. C’est pourquoi les mesures doivent être interprétées avec une certaine « élasticité », surtout s’ils seront échantillonnés par différents médecins travaillant avec des équipements différents.

Comment mesurer la croissance fœtale

Lors des échographies, le gynécologue surveille le développement du fœtus en mesurant sa croissance, selon différentes perspectives : outre la longueur, le poids et la taille sont également calculés, bien qu’avec des limites importantes. Souligner Comparatif :

Le poids du fœtus est calculée sur la base des mesures fœtales énumérées ci-dessus, est donc une valeur dérivée et a très peu d’utilité pratique car elle reflète avec une grande variabilité (même 400 grammes en plus ou en moins le cas échéant), les données acquises par des mesures individuelles. L’hauteur du fœtus est généralement calculé en multipliant par six la longueur du fémur en cm et en ajoutant quatre.

Il faut également se rappeler que le fœtus ne se développe pas « uniformément » tout au long de la grossesse : au début, la tête sera beaucoup plus grande que le reste du corps, tandis qu’aux alentours du deuxième trimestre, la circonférence abdominale se développera davantage.

Outre les modalités énumérées ci-dessus, la croissance fœtale est également mesurée au moyen de la méthode dite Débitmètre Dopplerune échographie pour mesurer la circulation sanguine et l’état du placenta afin de vérifier la bonne nutrition du fœtus et l’absence de complications.

Mesures de la croissance fœtale

La mesure de l’âge du fœtus à l’échographie peut entraîner important ou moins que dans la période anamnestique, Dans le premier cas, rappelez-vous Comparatif

Si cette augmentation était déjà présente au moment de la première échographie, il s’agit d’une ovulation précoce ou en tout cas d’une conception-annulation précoce. Dans ce cas, la date d’accouchement pourrait être celle calculée sur la base de la taille réelle (âge à l’échographie). Si, en revanche, lors de la première échographie, les valeurs de la période anamnestique et celles de la période échographique étaient similaires ou égales, l’enfant elle peut se développer davantage parce qu’elle a une constitution forteparce que maman mange trop ou, plus rarement, parce qu’il y a un diabète maternel. Dans ces cas, même si le fœtus est plus âgé, il ne naîtra pas nécessairement avant la date limite.

Si, au contraire, l’âge de l’échographie est moindre que ce que l’on imaginait à l’origine

Si une telle diminution était déjà présente au moment de la première échographie, il s’agit d’uneretard de l’ovulation ou de quelque manière que ce soit un retard dans la conception-annihilation. Dans ce cas, la date d’accouchement pourrait être celle calculée en fonction de la taille réelle (âge à l’échographie). Si lors de la première échographie, les valeurs de l’âge anamnestique et de l’âge échographique étaient similaires ou identiques il pourrait vraiment y avoir un retard de croissance. Il faut cependant garder à l’esprit que souvent, une semaine de moins (ou de plus) ne permet pas nécessairement d’identifier une pathologie, car elle peut représenter une variabilité normale.

Dans de tels cas, il faut également envisager la possibilité que les « mesures » n’aient pas été prises avec une réelle précision, et il peut donc être utile d’effectuer le doppler. Si le résultat est douteux, il est bon répéter l’échographie de croissance à une date ultérieure. Conclusion comparative :

Évidemment en cas de retard de croissance dévoilée tôt (par exemple 8-9 semaines), il sera toujours nécessaire d’exclure un menace d’avortement ou certains problèmes fœtaux. Généralement, une échographie transvaginale et un doppler couleur permettent d’exclure les pathologies fœtales sous-jacentes responsables du retard de croissance précoce. Je me souviens que dans certains cas, les fœtus anomalies chromosomiquespeut être harmoniquement plus petit que la normale tout en présentant des indices Doppler normal. Enfin, ce qui précède peut également s’appliquer de manière substantielle à la les grossesses gémellaires. Un léger écart de mesure entre les deux fœtus représente souvent une variante normale. Je m’excuse pour les exemples inévitables.

Article original publié le 29 juin 2018

Pour continuer votre lecture voici quelques articles similaires

Pas encore de commentaire, ajoutez le votre ci-dessous!


Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *