Grossesse extra-utérine, symptômes et conséquences

Grossesse extra-utérine, symptômes et conséquences

Un extra-utérine o ectopiqueComme son nom l’indique, il s’agit d’une gestation qui s’implante dans un site anormal, c’est-à-dire en dehors de l’utérus.

Elle se produit lorsque, après la fécondation, l’ovule ne se tapit pas correctement dans la paroi utérine mais dans un endroit différent. Le Fertilisation de l’ovule par les spermatozoïdes se produit généralement dans l’une des deux trompes de Fallope.

Ensuite, le zygote (la cellule issue de la fusion entre le sperme et l’ovule) commence à se multiplier et se déplace du tuba à l’utérusoù ensuite, au terme d’un déplacement qui dure environ une semaine, il se greffe sur la paroi utérine.

Qu’est-ce que la grossesse extra-utérine ?

Dans certains cas, le processus de déplacement du zygote ne se déroule pas correctement et l’embryon nouvellement formé se niche dans un endroit anormal et non à l’intérieur de l’utérus. Dans la plupart des cas (98%), la nidification se fait à l’intérieur d’un tube mais peut également se faire sur le col de l’utérus (on parle alors de grossesse ectopique intra-utérine) ou dans un ovaire.

Exceptionnellement, lors de sa migration vers l’utérus, l’embryon peut « tomber » dans la cavité abdominale et s’y installer (abdominal). Dans tous les cas, il s’agit de grossesse ectopiqueet, à de très rares exceptions près, ne peut être achevé.

Les symptômes de la grossesse extra-utérine

En cas de grossesse extra-utérine (ou geu) les niveaux de Bêta hCGLes taux de l’hormone de grossesse, l’hormone de la grossesse, augmentent plus lentement que la normale (ils doublent généralement toutes les 48-72 heures au cours des premières semaines de la grossesse), mais un examen échographique est toujours nécessaire pour vérifier la situation.

Mais quels sont les symptômes d’une grossesse extra-utérine ? Tout d’abord, une grossesse extra-utérine n’est pas toujours accompagnée de symptômes particuliers. Il est possible pour une femme de recevoir diagnostic sans avertissement préalablelors des contrôles de routine habituels que toutes les femmes enceintes subissent au début de leur grossesse.

Le test de grossesse, Il est également positif en cas de grossesse extra-utérine, de sorte qu’à un stade très précoce, la femme ne remarque pas l’anomalie.

Les 7 choses qui peuvent mal tourner au début d'une grossesse

I symptômes…éventuellement, apparaissent dans les semaines suivantesen moyenne entre la quatrième et la douzième semaine : des douleurs abdominales peuvent apparaître, généralement plus intenses d’un côté (au niveau de la tuba où l’embryon a niché), Bleeding vaginal, douleur ou gêne à la miction ou à l’évacuation.

Vous pouvez également avertir douleur à l’épaulepossiblement causée par une irritation du diaphragme due au sang dans la cavité abdominale.

Les causes de la grossesse extra-utérine

cas de grossesse extra-utérine ne sont pas tout à fait claires. Dans un pourcentage de cas allant jusqu’à 50%, l’implantation anormale dépend problèmes antérieurs avec les tubesce qui peut rendre le passage de l’embryon vers l’utérus plus difficile.

Des problèmes de ce type peuvent être causés par des maladies telles que laendométriosede chirurgies antérieures (comme une ligature des trompes ou une réouverture ultérieure), ou de la présence d’un spirale un contrôle des naissances qui n’a pas réussi à empêcher la fécondation.

En outre, le fumer et l’âge de la mère de plus de 35 ans sont des éléments qui peuvent augmenter le risque d’une grossesse extra-utérine. Les femmes qui ont déjà eu un enfant sont également plus susceptibles de rencontrer le même problème lors de grossesses ultérieures, surtout si elles n’ont pas encore eu d’enfant.

Les conséquences de la grossesse extra-utérine

Si le diagnostic d’une grossesse extra-utérine se produit tardivement, l’embryon peut se développer à l’intérieur du tuba au point de le rompre. Dans ce cas, les symptômes comprennent de très fortes douleurs abdominales, des saignements, un malaise général, un manque de volume et une pâleur. En présence de tels symptômes, il est essentiel de recourir à les soins hospitaliers d’urgence.

Si le diagnostic n’est pas trop tardif et qu’il n’y a pas de rupture de tuba, la grossesse extra-utérine n’implique pas de risque particulier pour la femme et ne peut pas compromettre la fertilité future. Les possibilités de la survie de l’embryonmais ils sont proches de zéro. Pour l’instant, en effet, il n’est pas possible d’intervenir pour déplacer l’embryon à l’intérieur de l’utérus.

Dans la mesure du possible (c’est-à-dire en cas de grossesse précoce, d’absence de symptômes, de tuba intact), nous intervenons en administrant un les médicaments qui interrompent la grossesse et permet de sécuriser l’ouverture des tubes.

Si un traitement pharmacologique n’est pas possible, procédez plutôt chirurgicalementretirer l’embryon avant qu’il ne devienne trop gros et risque d’endommager le tuba. Si le tuba lui-même a déjà été endommagé, il peut être nécessaire de le retirer, ce qui met en danger la fertilité future de la patiente.

Le rétablissement complet après une opération peut prendre plusieurs semaines et peut également avoir les effets psychologiques à la femme de ne pas être sous-estimée.

Pour continuer votre lecture voici quelques articles similaires

Pas encore de commentaire, ajoutez le votre ci-dessous!


Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *