Coronavirus : enfants, allaitement et accouchement : le pédiatre réagit

Coronavirus : enfants, allaitement et accouchement : le pédiatre réagit

Je m’appelle Pilar Nannini et je suis chirurgien médical Spécialiste en pédiatrie et en nutrition et diététique appliquées. Je travaille dans mes studios privés à Cinisello Balsamo, Sesto San Giovanni et paris.
Je suis également mère de deux enfants et enceinte de mon troisième.

Ces derniers jours, sur la chaîne Instagram de GravidanzaOnLine, j’ai organisé une émission en direct pour répondre aux questions de nombreux utilisateurs sur le triple thème

  1. coronavirus : grossesse et accouchement;
  2. coronavirus : allaitement et nourrissons;
  3. Coronavirus : enfants d’âge préscolaire.

J’ai rassemblé ci-dessous les questions que j’ai reçues et mes réponses, afin qu’elles puissent être utiles à d’autres lecteurs.

Comment vivez-vous votre grossesse dans ce moment difficile et certainement extraordinaire pour l’Italie et le monde ?

Je suis dans mon quatrième mois de grossesse et j’exige d’être calme et sereine. J’ai réorganisé mes journées de travail, en donnant la priorité aux mises à jour professionnelles et aux cours que je tiens en ligne et j’essaie de proposer des activités organisées pour mes enfants.
C’est un moment emblématique de l’histoire, l’engagement de l’Italie et de nous tous, Italiens, est loué et pris en exemple par le monde entier. Nous devons nous rendre forts et, je m’adresse en particulier aux femmes enceintes, penser que nous sommes heureusement chez nous et que ces restrictions seront temporaires.
Pendant cette période, nous pouvons nous concentrer et consacrer notre temps à des activités qui nous font du bien, pour notre santé et celle de nos petits.

Coronavirus et enfants : quels sont les risques ? Que nous disent les données ?

Les enfants peuvent être infectés par le Coronavirus, avec des symptômes généralement plus faibles par rapport aux adultes : sur plus de 69 000 infections, celles qui ont touché les plus jeunes dans notre pays sont inférieures à 400 et aucun décès n’a été enregistré dans la tranche d’âge comprise entre 0 et 19 ans.

Coronavirus : grossesse et accouchement

Si j’attrape le virus pendant ma grossesse, quels sont les risques pour moi et pour mon bébé ?
Le fœtus peut-il être infecté pendant la grossesse ou l’accouchement ?
Se pourrait-il qu’il soit infecté par le personnel de la maternité ?

Actuellement aucune transmission placentaire n’a été détectée. et donc une contagion directe au fœtus à la fois pendant la période de gestation et pendant la traversée du canal de naissance (c’est-à-dire au moment de la naissance).
Il est vrai que le personnel de santé, s’il est infecté, mais aussi les visiteurs tels que les amis, les parents et les connaissances, peuvent être une source d’infection pour le nouveau-né, même s’ils sont asymptomatiques. Mais c’est précisément pour cette raison, et afin de minimiser la possibilité de contagion, que les services d’obstétrique ont actuellement limité l’accès aux visiteurs, autorisé pour le moment uniquement aux futurs et nouveaux pères, adéquatement approvisionnés et protégés par des masques.

Si un nouveau-né ou une maman est porteur d’un coronavirus, seront-ils séparés après l’accouchement ?

Si un nouveau-né est infecté, dans la plupart des cas et le plus longtemps possible, il est préférable de ne pas séparer la mère de son bébé pour encourager l’allaitement.

Les tests de contrôle de la grossesse peuvent-ils être reportés ?

En ce qui concerne les tests de grossesse de routine, ils sont encore la garantie de contrôles de routine (par exemple les scanners morphologiques) et en cas de complications, tous les tests nécessaires à leur diagnostic et à leur thérapie.
Certains examens peuvent bien sûr être reportés si le gynécologue le juge opportun.

Coronavirus : allaitement et nourrissons

Les parents peuvent-ils voir le bébé lorsqu’il rentre à la maison ?
Quels sont les symptômes et les risques pour un nouveau-né de contracter le virus ?
Les bébés nés prématurément sont-ils exposés à un risque accru d’infection ?

Une attention particulière doit être accordée à la les enfants de moins d’un ancar dans environ 10 % des cas, la maladie a évolué vers les formes les plus graves.
Les symptômes d’alarme sont la toux, la difficulté à respirer et l’augmentation de la température corporelle.
Sur la base de rapports limités, des résultats négatifs tels que des naissances prématurées chez les bébés nés de mères atteintes de COVID-19 ont été signalés, mais il n’est pas clair si cela est lié à l’infection maternelle.

Le virus peut-il être transmis par l’allaitement ?

En tout état de cause, le virus ne se transmet pas par le lait maternel mais par les sécrétions respiratoires (éternuements, toux) et par contact direct avec des gouttelettes de salive ou de mucus.

Si maman ou papa attrape le virus, que dois-je faire avec le bébé ?

Si les parents présentent des symptômes suspects, ils doivent prendre toutes les précautions pour éviter l’infection (masques, lavage et désinfection des mains fréquents, si possible à deux mètres) et éviter tout contact avec d’autres personnes.

Coronavirus et enfants d’âge préscolaire

Les vaccins dans cette période : est-il conseillé de les fabriquer ?

Il n’y a pour l’instant aucune contre-indication à l’exécution de la vaccinssinon éviter la surpopulation dans les salles d’attente. Pour cette raison, certaines mères ont pu voir certaines des vaccinations de leurs enfants reportées, alors qu’elles peuvent être reportées jusqu’à la fin de l’urgence actuelle. Au lieu de cela, les vaccinations qui ne peuvent pas être reportées sont garanties.

Quels symptômes le virus présente-t-il chez les enfants ?

Chez les enfants, l’infection à coronavirus se manifeste par les mêmes symptômes, bien que moins intenses, que chez les adultes et les personnes âgées : fièvre, toux, wheeze, les douleurs osseuses et musculaires, ageusia e anosmie (perte du goût et de l’odorat). Dans une étude récente, publiée dans Pediatrics, la moitié des enfants atteints d’une infection à Sars-Cov-2 présentent des symptômes légers (fièvre, fatigue, toux, congestion et diarrhée), mais plus d’un tiers ont développé une pneumonie caractérisée par des difficultés respiratoires réduites (ou inexistantes). Dans 6 % des cas, les enfants ont eu besoin de soins intensifs.
Les enfants (symptomatiques ou non) peuvent « transmettre » l’infection aux parents et, surtout, aux grands-parents. Il est donc préférable d’éviter tout contact entre les personnes âgées et les enfants à ce moment-là.

Comment puis-je protéger mes enfants contre l’infection ?

La protection des enfants est la même que celle des adultes, ils portent des masques s’ils doivent sortir, se tiennent à une distance de sécurité de 2 mètres et se lavent souvent les mains.

Coronavirus, attention : +135% d'empoisonnement aux désinfectants chez les enfants

Si l’enfant est blessé ou malade pour une autre raison, puis-je l’emmener aux urgences ou chez le pédiatre, ou y a-t-il une autre procédure à suivre ?

Si l’enfant doit être amené à l’hôpital, la plupart des hôpitaux ont un des voies séparées réservées aux patients suspectés d’être atteints d’une infection à Sars-Cov-2mais s’agissant d’établissements où la présence de patients et de professionnels de la santé (potentiellement infectés) est importante, il est conseillé de ne se rendre à l’hôpital qu’en cas de stricte nécessité et, dans ce cas, de porter un masque, de se désinfecter les mains et de respecter la distance de sécurité.

Pour continuer votre lecture voici quelques articles similaires

Pas encore de commentaire, ajoutez le votre ci-dessous!


Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *