5e semaine de grossesse

Au cours de la 5e semaine de grossesse, la femme a très probablement déjà réalisé qu’elle est enceinte. L’absence de cycle menstruel a été le facteur décisif dans la suspicion d’une grossesse en cours, mais les premiers symptômes peuvent déjà être apparus. Le test de grossesse a ensuite confirmé la douce attente.

5e semaine de grossesse : la mère

À partir de la cinquième semaine de grossesse, les symptômes, qui peuvent être déjà apparus au cours de la semaine précédente, deviennent plus évidents. Le corps change, la femme peut sentir de légères crampes abdominales, les glandes mammaires se sont développées et la poitrine est plus abondante, douloureuse et tendue. L‘humeur aussi peut changer, en raison de l’augmentation d’hormones qui peut entraîner des changements soudains dans l’état d’esprit d’une femme.

Des maux de têtes et des nausées peuvent apparaître (qui peuvent également s’accompagner de vomissements) et augmentent l’envie d’uriner, car l’utérus s’élargit et commence à exercer une pression sur la vessie. Les symptômes de la grossesse varient chez chaque femme, car certains sont plus intenses, d’autres n’en ressentent pas ou presque pas.

5e semaine de grossesse : le bébé

Taille de votre bébé : Graine de sésame

Même à l’intérieur du corps de la femme, la transformation continue. L’embryon mesure de 1,5 à 2,5 millimètres et est maintenant visible par échographie transvaginale. Ils commencent par la formation des bras et des jambes, tout en dessinant ses oreilles et ses yeux, pendant que le cœur bat très vite et régulièrement.

La colonne vertébrale se forme également et, à la fin de la cinquième semaine de grossesse, le tube neural sera fermé : à ce moment, l’aide de l’acide folique est plus que nécessaire.

5e semaine de grossesse : les examens à faire

Pendant la cinquième semaine, vous pouvez répéter le test pour confirmer la grossesse en cours et il est bon de réserver la première visite chez votre gynécologue, qui pourra indiquer à la femme le calendrier des examens à effectuer et lui indiquer les attentions à avoir dorénavant : il n’est jamais trop tard pour arrêter de fumer et commencer une alimentation équilibrée, par exemple.

En général, dans le cas de grossesses planifiées, La femme a déjà effectué les tests de dépistage prénatals, sinon le médecin déterminera les tests les plus appropriés pour la future mère. En général, les tests recommandés sont les suivants :

  1. Chrome sanguin complet : échantillon de sang qui permet de détecter les caractéristiques des globules rouges, des globules blancs, de l’hémoglobine et des plaquettes.
  2. Test de PAP : Il s’agit d’un test non invasif permettant de détecter la présence de cellules anormales à l’intérieur du col de l’utérus et de déceler une inflammation ou des lésions précancéreuses ou cancéreuses.
  3. Le dépistage du VIH : Un simple échantillon de sang permet de détecter la présence du virus de l’immunodéficience acquise (connu sous le nom de VIH), qui compromet le système immunitaire et peut également être transmis à l’enfant.
  4. Test de dépistage de la chlamydia : Elle permet la présence d’une bactérie sexuellement transmissible particulière, généralement asymptomatique, qui peut provoquer certaines infections chez le nouveau-né au moyen d’un écouvillon vaginal ou d’un test d’urine.
  5. Toxotest : C’est le test qui détecte la présence du virus de la toxoplasmose, qui ne donne généralement pas de complications particulières mais qui, s’il est contracté pendant la grossesse, peut avoir de graves conséquences sur le développement du fœtus.

Le médecin peut également demander l’examen pour la drépanocytose et la thalassémie et peut faire une échographie pelvienne. En outre, le test de Rubeo pour détecter l’immunité au virus de la rubéole peut être important, car la rubéole peut gravement nuire au développement du fœtus si elle est contractée pendant la grossesse.

Cinquième semaine de grossesse : ce qu’il faut savoir

La cinquième semaine de grossesse représente un moment de grand changement émotionnel : la femme découvre qu’elle est enceinte. S’en suit la joie, mais aussi les craintes et des doutes sur ce qui va se passer à l’intérieur et à l’extérieur du corps.

Aucune grossesse n’est identique à une autre, et chaque femme éprouve des émotions qui lui sont propres. Il est important de commencer à confronter son partenaire sur la révolution en cours et exprimer leurs sentiments, qui peuvent être aussi intenses que différents.

Pour continuer votre lecture voici quelques articles similaires

Pas encore de commentaire, ajoutez le votre ci-dessous!


Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *