1re semaine de grossesse

Le décompte des semaines de grossesse commence lorsque l’ovule n’est pas encore fécondé par le sperme et que la femme n’est pas encore enceinte : la 1re semaine de grossesse commence avec la dernière menstruation, selon le calcul de la méthode de l’âge gestationnel qui est plus précis que l’âge de la conception, avec lequel le calcul commence le premier jour après la conception. En tout cas, à partir de ce moment, surtout pour ceux qui cherchent un enfant, il est bon de commencer à préparer son corps à accueillir une nouvelle vie.

Les femmes qui veulent tomber enceintes devraient commencer par prendre certaines mesures pour mieux se préparer aux changements futurs. Tout d’abord, il est conseillé de réserver une visite chez votre gynécologue.
Il est également conseillé de soigner votre alimentation autant que possible et de veiller à votre bien-être psychophysique. Il est essentiel d’arrêter de fumer, car en plus d’être nocif pour la santé, le tabac réduit la fertilité de la femme, et de ne pas consommer de drogues ou d’alcool.

Les experts conseillent alors de commencer à prendre de l’acide folique qui favorise le développement du fœtus et prévient certaines maladies, même graves. Dans la recherche d’une grossesse, la comparaison avec le partenaire est alors importante, car le changement affectera les deux parents.

1re semaine de grossesse : la mère

Comme nous l’avons dit, pendant ce qui est compté (rétrospectivement, c’est-à-dire lorsque la femme est confirmée comme étant enceinte) comme la première semaine de grossesse, l’ovule n’est pas encore fécondé et le sperme n’a même pas commencé son voyage. La première semaine est comptée à partir du premier jour de ses dernières règles, qui, pour un certain temps, sera la dernière. À ce moment, l’ovule se prépare à passer des ovaires aux trompes de Fallope : ici, au bon moment, il va recevoir les spermatozoïdes. Il faudra 14 jours pour que cela se produise : pendant ce temps, le corps augmente la production d’une hormone FSH (folliculo-stimulant), adjoint à l’alimentation des ovules.

Les ovules qui sont en train de mûrir à l’intérieur des ovaires sont ancrés aux follicules (qui produisent des œstrogènes pour augmenter la circulation sanguine à l’intérieur de l’utérus et rendre l’endomètre plus épais pour favoriser l’implantation de l’ovule fécondé) et se déplacent lentement vers la surface des ovaires. Tous les follicules ne passeront pas cette étape : un seul, follicule dominant, libérera l’œuf le moment venu.

1re semaine de grossesse : le bébé

À ce stade, l’ovule n’a pas encore été fécondé, mais le chemin de la naissance commence ici. C’est pourquoi il est important que la future mère commence à s’occuper de son propre bien-être et à surveiller sa santé, en consultant son gynécologue, pour retracer ses antécédents médicaux et ceux de son partenaire et mettre en évidence toute familiarité avec des pathologies spécifiques qui peuvent lui être préjudiciables à elle et à son enfant.

1re semaine de grossesse : les examens à faire

Au cours de cette première visite d’information, appelée « pré-conceptionnel« , le gynécologue prescrit à la femme les tests de dépistage afin de dresser un tableau clinique de la grossesse. Parmi les examens prescrits à l’heure actuelle, on trouve la numération globulaire (les tests sanguins « classiques » avec lesquels il est possible de mettre en évidence toute anémie ou autre anomalie pouvant affecter la grossesse) auxquels s’ajoutent le test Pap, le test VIH, le test de chlamydia et d’autres qui peuvent être prescrits par le même professionnel.

  1. Test de PAP : Il s’agit d’un test non invasif permettant de détecter la présence de cellules anormales à l’intérieur du col de l’utérus et de déceler une inflammation ou des lésions précancéreuses ou cancéreuses.
  2. Le dépistage du VIH : Un simple échantillon de sang peut être utilisé pour détecter la présence du virus de l’immunodéficience acquise (connu sous le nom de VIH), qui compromet le système immunitaire et peut également être transmis aux enfants.
  3. Test de dépistage de la chlamydia : Elle permet la présence d’une bactérie sexuellement transmissible particulière, généralement asymptomatique, qui peut provoquer certaines infections chez le nouveau-né, au moyen d’un écouvillon vaginal ou d’un test d’urine.
  4. Toxotest : C’est le test qui détecte la présence du virus de la toxoplasmose, qui ne donne généralement pas de complications particulières mais qui, s’il est contracté pendant la grossesse, peut avoir de graves conséquences sur le développement du fœtus.

Avant une grossesse, le médecin peut également effectuer une échographie pelvienne et conseiller le Test de rubéole qui, si elle est contractée pendant la grossesse, peut gravement nuire au développement du fœtus.

Première semaine de grossesse : ce qu’il faut savoir

Dès ces premiers moments, il est important pour une femme qui se prépare à une grossesse d’adopter des comportements et des habitudes saines. Le feu vert pour faire de l’exercice et des habitudes saines. la consommation d’aliments sains – sur tous les fruits et légumes – et l’utilisation de suppléments vitaminiques tels que l’acide folique, qui est essentiel pendant la grossesse pour réduire également le risque d’anencéphalie et de spina-bifida chez le fœtus. Les femmes qui fument devraient arrêter de fumer dès maintenant. L’alcool (et, bien sûr, les drogues) n’est pas recommandé pendant toute la période de gestation.

Pour de nombreuses femmes, la grossesse est une surprise. Dans ce cas, ne vous inquiétez pas, des tests et une anamnèse seront effectués lors de la première visite gynécologique, à réserver dès que vous découvrez que vous êtes enceinte (ou si vous suspectez une grossesse). Le voyage qui vient de commencer durera neuf mois, 40 semaines, environ 280 jours.

Pour continuer votre lecture voici quelques articles similaires

Pas encore de commentaire, ajoutez le votre ci-dessous!


Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *